Intervenir auprès des personnes auteures de violences dans le couple. Enjeux et rôle des intervenant-e-s sociaux dans le dépistage et l'orientation.

Authors

  • Susanne Lorenz
  • Sarah Dini
  • Yves Cottagnoud

Abstract

Par violence relationnelle, on entend plusieurs actes répétés dans une relation de couple. Elle se décline en atteintes à l'intégrité physique, sexuelle ou psychique. Par ces comportements, la personne auteure1 inflige des souffrances à la victime et en limite l'autonomie (Perrone/Nannini 2006) ; elle se repositionne lors de situations vécues comme disqualifiantes (Johnson 2005 ; Lorenz/Angalda 2010).

En Suisse, une femme sur cinq est victime de violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie de couple, et 6% l'ont été au cours des 12 derniers mois (Gillioz et al. 1997). Les récents sondages de victimisation, avec des taux inférieurs, soit près d'une femme sur dix, montrent que les violences répétées et graves sont principalement perpétrées par le partenaire actuel ou ancien (Killias et al. 2004 ; Killias et al. 2011). Ce phénomène est reconnu comme un sérieux problème de santé publique qui entraîne des coûts avoisinant les 400 millions de francs annuels (Godenzi/Yodan- nis 1999).

Le lien entre patriarcat et surreprésentation des femmes parmi les victimes anime maintes discussions: toute société a son lot d'hommes - et defemmes-violentsetnon-violents(Duttonetal.1996; Luisieretal.2008). Le recours à la violence ne dépendrait pas du sexe de la personne auteure, mais du type de relation.

Lorsque les agressions procèdent d'une stratégie de domination et de contrôle, elles tendraient à se répéter et à augmenter en gravité. Cette violence grave serait principalement le fait d'hommes (Johnson 2005). La symétrie des violences prêtée aux partenaires des deux sexes doit, selon nous, être reconsidérée, les violences n'étant comparables ni dans leur dynamique, ni dans leurs conséquences.

Downloads

Published

2020-07-16

Issue

Section

Schweizerische Zeitschrift für Soziale Arbeit / Revue suisse de travail social